Nouveau lien pour nous suivre

La suite de nos aventures au senegal, se fera sur ce blog !

https://lesglobetrottersencampingcarausenegal.wordpress.com/

Et encore un nouveau blog !

https://globetrotterencampingcar2.wordpress.com

Et encore un nouveau blog !

https://lesglobetrottersencampingcarenroutepourlaturquie.wordpress.com

A bientôt amis blogueurs !

Publicités

En route vers les frontières marocaines et mauritaniennes (2018 )

Me revoilà !

Jeudi 25 janvier, nous quittons dakhla après avoir pris la précaution de faire un entretien à notre maison roulante.

Voici encore quelques photos de ce magnifique endroit.

Nous sommes à 470 km de Nouadibou, et devons être dimanche matin à la frontière marocaine  où nous attend Al Meida contact mauritanien qui va nous faciliter les paperasseries dministratives .

Nous allons vite nous rendre compte que nous aurions pu rester un ou deux jours de plus à Dakhla. 

Le Sahara, prend à présent toute sa dimension ! Impressionnant et changeant, parfois énigmatique, mais heureusement,  nous longeons  la mer plus rassurante.

Peu après dakhla, les dunes blanches …..

Mais la route semble longue …. 

De temps en temps, nous croisons une voiture, un camion , plus souvent une caravane de dromadaires ….

La route est bonne, bien meilleure qu’entre boujdour et dakhla, mais attention à ne pas faire d’écart, car les bas côtes délabrés et les ornières, vous attendent au tournant.
Il est 15h00, et nous sommes à 100 km d’une agglomération.

Si rien de mieux avant, nous nous y arrêterons. 

Zut plus de connection ! J’ai oublié  de recharger ma carte !

Alors comme au bon vieux temps, je vous écris , avec un bic et du papier, oui oui !

Et du coup, le temp me semble moins long.

16h00, plus que 28km avant l’agglomération. Ça diminue.

Quelques km encore, et le village de C. Bir. Grandouz apparaît au loin.

Là bas tout au bout, vous le voyez !

Arrivés au village, on nous dirige 14 km plus loin vers la mer, dans un village de pêcheurs.

Nous y retrouvons effectivement une vingtaine de campingcars soit en attente comme nous d’aller au Sénégal,soit s’y sont installés à long terme … drôle d’idée,  car l’endroit est particulièrement exposé au vent et à l’heure où je vous écrit, nous sommes en pleine tempête de sable!

Demain nous retrouvons Al Meida …..

A bientôt amis blogueurs !

LE MAROC II: LE SAHARA OCCIDENTAL

​https://saharadoc.files.wordpress.com/2010/12/carteconflit-copie6.jpg   

Hello mes blogueurs !

Nous avons amorcé la descente vers le sud!

Et bien, la route est longue, pas toujours facile car beaucoup de travaux de rénovation de la route, monotone, et fatiguante !

Le côté positif, est que nous y avons apprécié quelques paysages et fait de belles rencontres.

Tout d’abord , un petit arrêt sur Guelmin, dernière ville, ou nous trouvons encore une grande surface. Bien que nous n’y allons pas très souvent, c’est la que nous pouvons nous ravitailler en fromage râpé ou en tranche. Bref quelques petites gâteries européennes.

Guelmin jouit d’un bel essor touristique,

Et même d’une station balnéaire, la plage blanche

Longue de 40 km……

Mais nous, on y a vu personne …. pas la saison sans doute.

Nous evitons tan tan que nous prévoyons de faire sur la route du retour, pour nous rendre à el ouidia.

La chance et surtout notre application park 4 night nous fait découvrir un campement de quelques campingcars au bord de l’océan.

Nous y restons quelques jours tellement nous nous y sentons bien.

La pêche aux moules, aux oursins encore meilleures une fois dégustées. …

Et les balades en quad pour découvrir les paysages Font de cet endroit un havre de paix et de beauté. 

Nous quittons ce joli coin ou nous nous sommes fait quelques amis.

Les amitiés sont rares et ephemeres quand on vit sur la route, mais parfois elles prennent une belle intensité. … pensées à Guy et à claude….

 Mais il nous faut avancer, le senegal est encore loin et la lagune de Nayla nous a accueilli pour notre prochain bivouac.

Une magnifique oasis au milieu de ce sahara si arride et hostile.

Un vrai paradis pour les pêcheurs dont nous profitons pour nous régaler de lotte fraîchement pêchée. 

Nous quittons ce joli coin, après nous y avoir fait quelques amis.

Sur la route qui nous mène à Layoune, nous prenons en stop Mohamed un pompier marocain.

L’occasion pour nous d’obtenir quelques éclaircissements sur le Polisario dont nous entendons beaucoup parler depuis que nous sommes dans le sahara. Il s’agit donc d’un mouvement politique et armé qui se bat pour l’indépendance du sahara occidental  dont il règne déjà sur une petite partie mais heureusement la plus grosse partie du territoire est encore marocain. ( voir la carte en début d’article )

Quelques papoteries plus tard et une invitation à manger le couscous chez la maman de Mohamed, nous arrivons à Laayoune. 

Je pense que je me souviendrai longtemps de ma visite à Laayoune !

Visite du dentiste pour arrachage de dent ! Et je peux vous assurer que je n’étais pas très fière !

Nous avons laissé le quad en garde à des enfants ravis par ailleurs devant une façade délabrée,  et j’ai gravi la boule au ventre 3 étages poisseux Et miracle, arrivée devant une porte flamboyante me voici dans un joli cabinet dentaire tout propre et soulagée par une porte « stérilisation des instruments », j’atterri sur le fauteuil d’une charmante dentiste qui en un quart d’heure ma débarrassée du morceau de dent branlant . OUF !

Cette visite mérite bien une petite pause et je vais me délester de mon stress devant un bon repas.

Laayoune derrière nous, une de nos meilleures étapes de notre route dans le Sahara, Boujdour, mais comme nous sommes adeptes du sauvage, nous trouvons refuge au pied d’une falaise , près d’un poste de garde de l’armée tenu par Samir, au grand coeur et notre ami pour toujours.

Nous avons comme seul voisin Martin et Paty  un couple anglophone dont nous partageons quelques moments d’amitiés autour de BBQ.

Les échanges de crêpes belges pour du homard, les ballades le long de la plage seul face à l’immensité et ces belles rencontres, font que nous laissons un peu de notre coeur sur cette partie de la côte. 

Le souvenir des chameaux traversant cette nature encore vierge de l’homme restera ancré dans nos mémoires.

Nous voilà arrivés à Dakhla, ultime étape avant notre passage en Mauritanie 400 km devant nous.

Pour cette fois, nous nous poserons au camping ou nous y laisserons la remorque et le quad pour notre périple au Senegal. 

Quelques jours pour apprécier cette péninsule tant aimée par les amateurs de surf !

La lagune y est belle.

Les huitres et les tagines  de fruits de mer aussi!

Les marées apportent aux paysages des reflets changeant.

Comme ils disent ici , quand la grande mer a besoin d’eau, elle vient la chercher dans la petite mer ….

La marée basse nous fait découvrir les parcs à huître complètement engloutit quand la grande mer n’a plus soif.

Plus que deux jours, et nous allons entamer notre grande aventure vers le Sénégal !

Un peu la boule au ventre face à l’inconnu….

Mais je nous fait confiance, tous les renseignements ont été pris et un contact nous attends a la frontière Mauritanienne et un autre au senegal.

Si vous voulez en savoir plus, suite au prochain article.

A bientot amis blogueurs !

MAROC 2018 : DE ESSAOUIRA À TIZNIT

Hello amis du blog !

Essaouira est certainement une des plus belle ville de la côte. Mais va-t-elle encore longtemps garder son authenticité. 

Tout est en travaux, la médina se pare  de nouveaux klinckers qui remplacent ainsi la terre battue avec ces ornières.

Des chantiers de rénovation  tout autour de celle-ci aussi .

Il faut dire que nous constatons tout au long de notre trajet sur la côte de nouvelles constructions en cours d’élaboration.

Tout est fait pour augmenter le tourisme, mais … 

Malgré tout, nous retrouvons avec grand plaisir notre boulanger Adama , figure emblématique de la médina !

Les crabes, les huitres, les oursins et autres délices de la mer nous font de l’oeil sur le port et comme de bien entendu, nous succombons.

De essaouira nous prenons la direction de Tiznit pour y passer les photos.

De belles rencontres et surtout de magnifiques balades en quad nous ont permis de rencontrer les nomades a qui nous distribuons jouets et vêtement. Leurs regards et leurs remerciements en disent long…..

Nous sommes toujours epoustoufles par leur misère matérielle et leur richesse de coeur !

Les paysages nous remercient de notre visite et déplorent leur beauté sous nos yeux émerveillés. 

Les fêtes se passent Bon enfant, entre apéros avec les copains et dînette en amoureux.

Nous nous faisons un petit plaisir pour les fêtes !

Une alliance franco-marocaine ….. pas mal non ?

Avec en prime une petite coupé du coiffeur à domicile.

La ville de Tiznit est agréable pour y flâner. 

Mais à part son site historique qui est lui aussi en pleine rénovation, et la source bleue rien de particulier à y voir.

Nous quittons Tiznit le 2 janvier pour Tan Tan ….

Mais ça ce sera pour mon prochain article …..

Une tout bonne année à vous tous qui me suivez et à  bientôt amis blogueurs !