LE MAROC : MARRAKECH

Mes premières impressions de Marrakech, sont animées, bruyantes, agressives, …..

Heureusement, nous trouvons place pour notre convoi dans la banlieue de Marrakech sur la route de Casablanca, dans le camping « le ferdaous » ( 5 euros/jour) immense mais propre et avec tous les services sur sol stabilisé.

En tout cas, une chose est sûre, il y a de quoi visiter à Marrakech !

Et qu’on aime ou pas, c’est une ville incontournable quand on vient au Maroc.

Nous sélectionnons nos visites, et commençons par le palais de la Bahia !

Cette riche demeure de 1880 compte 166 salles au total. Il fallut 6000 artisans et ouvrier pour édifier ce palais !

Son nom signifie « merveilleux, jolie » et c’était également le surnom de la favorite du Vizir qui possédait quand même 4 épouses et 24 concubines !

Alors, juste pour le plaisir des yeux comme on dit ici.

dscf3941

Le lendemain, nous avons choisi, les tombeaux Saadiens.

Ce jardin cimetière, fait partie de la mosquée El Mansour. Ces tombaux, ne furent découvert qu’en 2017 et abritent les tombes d’une dynastie du XIIIe siècle !

dscf3961

Un véritable havre de paix dans la ville si bruyante .

Et bien entendu, l’inévitable place Jemaa-el-Fna ! Son nom, signifierait, « assemblée des morts »car à l’époque, on y exécutait les criminels pour ensuite exhiber leurs têtes en guise d’exemple .

Pendant la journée, il ne s’y passe pas grand chose à part quelques vendeurs de jus d’oranges.

dscf3986

L’occasion par contre d’aller flâner dans les souks et d’avoir le plaisir de s’y perdre.

dscf3988

Un vrai labyrinthe, ……dont on sort toujours

Au soir, la place regorge de monde . Les marocains viennent s’y déstressés après leur journéetravail….enfin si on veut, car la place s’agite au fur et à mesure que le ciel s’assombrit.

Les artistes, jongleurs, danseurs, musiciens prennent leur place entre les femmes qui vous font les « mains d’ors » ( henné ).

Les aubettes de grillades se montent et ont chacune leur numéro. Impossible de se décider ou aller tellement les vendeurs sont agressifs et harcelants ! Pour finir nous avons manger dans notre Flat à roulettes, au calme !

dscf4002

Mais le plus beau, reste  à venir ! Les jardins Majorelle !

Créé par le peintre orientaliste Français (1886-1962) , ce jardin est une vraie oeuvre d’art composées de plantes exotiques et d’espèces rares qu’il rapporte de ses voyages dans le monde entier.

On s’en prends plein les yeux de ces plantes, les unes plus belles et plus extravagantes que les autres.

Je vous laisse admirer !

Un mémorial y est également érigé en souvenir du couturier Français Yves Saint Laurent qui créa la fondation Jardin Majorelle.

Nous en avons également profiter pour faire les entretiens de Pépère et du quad.

Nous allons repartir tranquille, pour une de nos dernières visites avant de quitter ce Maroc si cher à mon cœur maintenant !

A bientôt amis blogueurs !

LE MAROC : ESSAOUIRA, SON PORT, SA PLAGE, ET SA MEDINA .

Trop envie de vous parler d’Essaouira !

dscf3914

C’est pour moi une des plus belles villes que nous avons traversées et qui m’a donné le vague à l’âme rien que de penser à devoir  quitter ce magnifique Maroc dans un mois.

Nous avons commencé par la médina, pour y acheter la fameuse huile d’argan ….

Nous suivons les conseils du  » guide du routard  » et nous rendons chez « Makki »

Quel bonheur d’avoir été là !

Nous y avons passé la matinée à écouter avec délice les explications d’un des 5 frères qui a repris l’herboristerie du Papa avec beaucoup de passion !

Des colorants, aux épices, aux parfums, jusqu’à l’huile d’argan, nous sommes subjugués par toutes ses explications !

Nous comprenons du coup pourquoi les bergers mènent leur biquettes aux arganiers pour en manger les fruits.

L’arganier est un arbre si fragile qu’il est impossible de lui secouer les branches pour en faire tomber les fruits. du coup, c’est les biquettes qui les mangent, les ruminent et en régurgitent les noyaux qui sont ensuite broyés !

La couleur pourpre caractéristique à Essaouira était à l’origine des coquillages broyés . Mais cela prenait extrêmement de temps et maintenant il s’agit d’extrait minéral.

…. et bien d’autres choses encore, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir sur place ……..

La médina quant à elle regorge de sympathiques artisans. Il est agréable de flâner dans ces ruelles colorées et magnifiées par le soleil.

 

Une jolie rencontre avec Adama, personnage typique et incontournable de la médina .

Un vendeur de pain imparable qui vous fait acheter le double de ce que vous avez besoin ! Mais comme il est bon !

dscf3904

après la médina le port avec une vue magnifique sur les remparts !

Ventes de poisson à manger sur place, mais attention aux prix !

On a préférer acheter du poisson directement aux pêcheurs, et voici le résultats pour à peine 30 euros !

Nous avons bien pu profiter de la magnifique plage de sable fin, car pas de « taros » nom berbère de vent qui souffle de la mer sur les côtes.

 

En face de nous nous admirons l’île de mogador à 1 km de la plage. N,y-a-t-il pas eu une série télévisée « Les gens de Mogador »?

C’est également un spot de surf renommé, et nous avons pu y apercevoir « Boujma Guilloul » sacré champion de l’AWT en 2016.

Bref, Essaouira a tout pour plaire, je m’y verrais bien y vivre ……..

A bientôt amis blogeurs !

 

LE MAROC : AGADIR VILLE NOUVELLE ET SES ENVIRONS

Lors de mon dernier article, je vous ai quitté en vous souhaitant un joyeux Noel , et je vous retrouve pour mon plus grand plaisir à vous souhaiter une excellente année 2017 !

Que vos rêves soient grandioses, mais surtout donnez  vous les moyens pour les réaliser !

Quant à moi je ne souhaite rien de plus pour 2017 que ce que 2016 m’a déjà apporté.

Continuer notre chemin sur la route à voyager, nous ouvrir aux peuples et aux cultures et

apprécier tout ce qui nous entoure!

Notre vie est telle que nous l’avons voulue et nous remercions Dieu, Allah ou Bouddha de nous permettre de la vivre!

Nous avons donc décidé de passer les fêtes dans la région d’Agadir, et de nous poser pour une quinzaine de jours.

Notre première rencontre, est pour l’océan. Je ne suis pas une grande fan de prime abord, je préfère la méditerranée, mais je dois bien avouer que se retrouver à Noël avec 25 degrés, la vue de cette mer qui se déchaîne et le bruit des rouleaux qui nous assourdissent les oreilles n’est pas pour me déplaire.

Regarder le coucher de soleil avec son amoureux

dscf3747

Faire la course avec les chiens errants qui s’en donne à coeur joie après le quad

dscf3783

Admirer les bateaux de pêche qui jouent à cache-cache avec les vagues

dscf3831

Et le pêcheur qui scrute l’horizon en attendant son poisson ….

Découvrir le bord de mer avec ses habitations troglodytiques

Si c’est pas du pur bonheur !

A côté de toute cette beauté, la ville d’Agadir nous ramène à la réalité.

C’est une ville sans grand intérêt comme il en existe bien d’autres en Europe.

Elle me fait d’ailleurs un peu penser à Nice ou Canne.

Elle ne doit son charme qu’à sa croisette bordée de palmiers, sa marina, et ses 6 km de plage de sable fin.

Son souk vaut la peine d’être visité, même si il est ultramoderne par rapport à d’autres, mais surtout beaucoup plus cher ! Touristes obligent !

dscf3812

Nous préférons de loin notre visite de la réserve de l’oued Massa.

Cet endroit est absolument merveilleux et calme et s’étend sur 1200 ha.

dscf3757

Il y abrite principalement des oiseaux.

A cette époque de l’année, nous n’avons pas pu en voir beaucoup. Notre guide nous explique que les meilleurs mois pour les observer, sont mars/avril et octobre/novembre, à l’époque des migrations. Mais très gentiment, il nous prête ses jumelles et nous avons quand même pu admirer quelques espèces.

dscf3767

Il nous explique également les diverses plantes, dont la salicorne et une autre plante dont j’ai oublié le nom, mais dont les tiges très dures permettent d’en faire des tapis.

dscf3761

 

Une petite promenade de 3km le long de l’embouchure, nous fait le plus grand bien.

Le soleil étincelle et fait briller la rivière de mille feux!

dscf3781

Les fêtes quand à elles se passent très calmement et avec un pensée nostalgique pour nos familles. Heureusement, les moyens de communications actuels nous permettent de rester facilement en contact.

Nous fêtons Noël au camping Bakanou à Tifnit ou les patrons nous ont agréablement invités pour un repas communs. Le nouvel an, se passe sur la plage en amoureux et un petit picnic!

dscf3792

Demain, nous reprenons la route pour Essaouira, Marrakech, et les cascades d’ouzoud!

A bientôt amis bloggeurs!