AZROU ET MIDDELT : LE MOYEN ATLAS

La route pour Azrou, nous fait découvrir des paysages enneigés.

dscf3208

Nous sommes ralentis par un camion qui est tombé sur le bas côté, heureusement sans mal, car nous l’avons retrouvé plus tard sur la route.

dscf3204

Le long de la Forêt de cèdres près d’Azrou, nous découvrons « les magots », ces familles de singes qui ont perdu leur vie sauvage et qui quémandent de la nourriture auprès des touristes et ce font ainsi commercialisés.

Des dizaines et des dizaines de chiens, sont également en bord de route, car ils savent que les camionneurs leur jettent du pain.

Nous passons juste une nuit à Azrou et repartons tout aussitôt le lendemain matin, afin d’éviter d’éventuelles barrières de neige.

La route jusque Middelt est très belle !

 

Une halte au camping municipal d’Afid  ( 5 euros la nuitée  ), nous amène à faire deux très belle randonnée en quad.

L’une à la découverte des montagnes,

dscf3241

( un lavoir )

et l’autre dans la région minière.

Dans le cadre de l’exploitation des richesses de la région. Une Société française appelée « Penaroya », exploitait les deux mines de plomb,e situées à 15 km et à 25 km de Midelt. Celles-ci employaient plus de 1 500 ouvriers, encadrées exclusivement par des Français. Le plomb extrait était acheminé par camions directement vers le port de Casablanca pour exportation.
Afin d’exploiter ses mines, la société avait construit en 1928, au Ksar Filou, l’une des premières centrales électriques du Maroc. Cette centrale hydraulique alimentait en électricité aussi bien le village que les mines, grâce au barrage de retenue du Ksar Tataouine situé au pied même du djebel Ayachi. Ce barrage permettait d’alimenter en eau le barrage de Filou qui, lui, projetait l’eau sur les turbines de la centrale hydraulique électrique. ( wikipedia )

Cette société, à fait faillite, et les villages, sont à présents des villages fantômes, où quelques hommes prennent encore des risques à aller ramasser minéraux et fossiles, pour les revendre.

Grâce à Afid, nous réservons un bivouac en dromadaire. Il nous amène également à un magasin où l’on peut acheter du vin et des alcools. Grand est notre étonnement de voir le nombre de marocains, en acheter ! Afid nous explique que le Coran permet de boire de l’alcool pour autant que tu ne dérange personne ……….

C’est une région magnifique,tout comme celle qui nous attend !

A nous le désert du Sahara !

A bientôt amis blogueurs !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s