AUX PORTES DU MAROC

Et oui, un grand saut depuis mon dernier article où nous étions encore  au Portugal.

Nous avons quitté ce pays et traversé l’Espagne en une traite, sous un ciel bas et lourd, agrémenté d’un petit crachin venant tout droit de Belgique!

Nous avions par ailleurs, déjà visité cette région début de l’année, mais nous avons fait juste une petite étape à Jerez de la Frontera que nous n’avions pas pris le temps de voir.

Arrivés à Algéciras, nous allons directement à l’agence de voyage « Normandie » conseillée par le « guide Maroc des aires et camping » qui nous fait le billet à  220 euros  aller retour au lieu de 237 euros. Elle est située sur le zoning commercial de Palmones, ou nous passons également la nuit au milieu d’autres camping-cars ( mais bien moins que ce que j’aurais pu penser !).

dscf2792

Le lendemain, nous faisons les derniers préparatifs ( photocopies de tous les papiers, plein, vidange, courses, …. ) avant la traversée prévue à 14h00. Le tout avec un mélange d’excitation, de stress, et de joie!

Nous allons au port d’Algéciras pour y trouver du change, et nous adressons à une petite agence de pur Marocains qui nous le font à un taux bien plus intéressant qu’à l’agence de voyage à savoir 10.50 dirhams pour 1 euro contre 10,20.D’autre part, ils nous annoncent le prix de notre billet à 160 euros. A n’y rien comprendre. Peut-on leur faire confiance? Nous allons nous renseigner.

Une fois prêts, nous prenons la direction du bateau ( il est à tout casser 11h00 pour le départ à 14h00 hihi ) et nous sommes les deuxièmes dans la file derrière un charmant couple de Marocains qui nous donnent pleins d’informations quant aux us et coutumes de leur pays.

A 14h00 comme prévu, nous embarquons Pépère dans les soutes du bateau. Pas une mince affaire car il faut tourner Pépère dans le bateau, heureusement, les bateliers nous ont bien aidé.

Et Pépère se trouve être le seul camping-car, tout comme nous les seuls touristes sur le bateau!

Nous arrivons à tanger-med 1h30 plus tard après une calme traversée.

Et là, tout devient compliqué !

Plus d’une heure de paperasserie entre la douane, le contrôle des véhicules et de nos passeports! Vérifications intempestives, chiens renifleurs, mais le tout dans le respect et la gentillesse.

Même chose pour obtenir une carte sim marocaine, ( comme je fait dans chaque pays ). L’achat de la  puce je la fait auprès d’un monsieur seul et la recharge auprès du banquier. Après encore une heure de palabre, j’obtient ce que je veux . 5 gigas pour 10 euros. Encore mieux qu’au Portugal.

Mon chéri, décide de prendre la direction de Ceuta. Pourquoi, je ne sais pas encore!

Et là, difficile de trouver une place sécurisée pour la nuit. Voir impossible puisque nous nous garons près d’immeubles le long de la mer.

Bien entendu, nous sommes tout de suite assaillis par un drogué qui nous réclame de l’argent. Nous passons une première nuit un peu mouvementée et prenons le lendemain matin le direction de Tetouan.

Les mosquées, les dromadaires, les cigognes nous accompagnent, mais nous devons également bien faire attention à la route ou les hommes circulent aléatoirement et  ou les taxis s’arrêtent à tout bout de champs!

Nous allons directement au seul camping situé prés de Tetouan, à Martil , le camping « Alboustane ». 10 euros pour y passer la nuit, mais pour une fois, nous décidons de choisir cette option. En tout cas, il est très propre!

Première journée, premier souk. Le choc! Je n’avais jamais vu cela. Les seuls touristes, parmi toutes ces échoppes, pour ma part les plus douteuses les unes que les autres, les poules vivantes prêtent à l’emploi, des chats de tous les côtés, la terre battue  jonchée de déchets, les odeurs fétides et nauséabondes, ……

Mais malgré cela, je prends sur moi et je fais mes achats tant bien que mal.

Je voulais du dépaysement et bien me voilà dépaysée!

L’avantage bien sûr, c’est le prix ( 600g de steak et 500g de filet de poulet pour 1 euros ) et le délicieux repas que nous avons dégusté le soir ( filets de poulets aux carottes, courgettes, patates douces, citron confit, olives et pois chiches ) Huuuum, un régal!

Notre nuit au camping fut calme, mais quand même agrémentée, par les miaulements des chats, le chant du coq, et les prières matinales, qui telles une sirène de pompier fracasse à l’aube le silence de la nuit!

Aujourd’hui, visite de Tetouan.

A bientôt amis blogueurs!

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s