LE PORTUGAL : L ALGARVE

Nous voilà au Portugal !

Les premières écritures sur les panneaux publicitaires, me font penser à de l’espagnol. Mais très vite, je me rends compte qu’il n’en est rien, la prononciation en étant complètement différente.

Nous nous arrêtons à lagos, non loin de la praia Porto de Mos, ou une fois encore durant une quinzaine de jours, nous ne serons pas importuné par la police.

carte-portugal

Il existe bien une aire de camping-car à 3 euros la journée, mais où ceux-ci, sont placés en rang d’oignons. Nous préférons le calme, la beauté du paysage de notre plage. Parfois, nous passons la nuit seul, parfois, des voisins nous accompagnent.

DSCF1690

Cet ainsi que nous avons rencontré, un charmant couple d’italien ( mes origines italiennes ont pu remonter à la surface ) avec qui nous avons sympathises, le temps de quelques apéros !

Ciao, ciao, Bruno et Maria !

DSCF1687

C’est aussi ça, les joies du camping-car ! De brèves mais intenses rencontres !

Quand nous longeons la plage à marée basse, nous arrivons sur la praia de Meia ( textile et naturiste )

absolument, vertigineuse de beauté par ses falaises et ses grottes !

 

Mais attention de ne pas se laisser surprendre par la marée haute qui nous a causer bien des déboires pour en sortir !

Je l ai sans doute déjà dit, mais le quad est vraiment la solution idéale pour visiter les villes et leurs alentours.

Nous allons donc vers Cabo de Sao Vincente sur la ville de Sagres.

26.tif

Impressionnant non !

Ensuite, nous remontons vers Monchique, par les petites routes de montagnes;

Les paysages, qui s’offrent à nous, sont à la fois, bucoliques,

 

DSCF1718

ou boisés,

ou bien encore maritimes.

Mais surtout, j’avais oubliés les odeurs enivrantes que la nature pouvait nous offrir !

Nous atteignons, La Serra de Monchique, et là, à 900m d’altitude, 2 jeeps safari à qui nous demandons de pouvoir les suivre, ce qu’ils acceptent fort gentiment !

Ils nous font traverser, la serra par des endroits absolument incroyables que nous n’aurions jamais oser prendre seul!

Je tiens vraiment à faire leur publicité, car ils ont été d’une gentillesse remarquable et tout cela, gracieusement !

algarvejipesafari@gmail.com

Le retour, nous permet de savourer les citrons  » volés  » sur l’arbre,

DSCF1769

C’est aussi pour nous l’opportunité de voir ses fameux arbres chênes liège qui font la fierté du portugal !

« L’Alentejo, dans le sud du Portugal, est le pays du chêne-liège par excellence. On y trouve 72 % des 736 000 hectares de subéraies du pays. La région est victime, comme ailleurs, de pratiques délictueuses. L’abattage illégal d’arbres persiste, alors que le chêne-liège est protégé par la loi depuis 1209.

Le kilo d’écorce rapporte 4 euros pour les bouchons, et seulement 0,40 euro pour les autres utilisations. Une réalité qui pousse nombre de producteurs à repousser d’un ou deux ans le déliégeage dans l’espoir d’obtenir un matériau de meilleure qualité. Mais, si l’on attend trop, il devient impossible de retirer l’écorce sans endommager l’arbre. Les ouvriers du liège savent que, s’ils réalisent l’extraction dans les règles de l’art, le chêne-liège pourra renouveler son écorce seize fois au long des cent cinquante à deux cents ans de sa vie. »

Voilà qui est rassurant !

 

« Histoire du carrelage portugais remonte plusieurs centaines d’années ; les ornements les plus anciens appartiennent encore au 15e siècle. Ici on trouve les « azulejos » ( « carreaux » en portugais ) depuis longtemps et presque partout : des façades et intérieurs des bâtiments résidentiels ordinaires aux églises, métros et zoos. On pourrait bien dire que ce matériel répandu fait également partie de la culture du pays grâce au fait qu’il orne de nombreux édifices historiques d’importance architecturale.
Aujourd’hui la céramique du Portugal continue à être largement utilisée  »

Nous avons également pu apprécier

cette originalité du pays !

Un autre jour, nous passons par Portimao

Voilà, notre aventure au Portugal,se termine là pour l’instant, mais n’en est pas finie pour autant !

Pour l’instant, retour vers la Belgique avec une dernière étape sur Madrid ‘

La famille commence à nous manquer, nous y resterons environ 15 jours pour repartir de plus belle !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s