L ESPAGNE : LE DETROIT DE GIBRALTAR

wistiti57_1309069862-carte-detroit-de-gibraltar

Quelques pas en arrière pour retourner vers Tarifa et le détroit de Gibraltar.

Sur la route, nous apercevons le rocher qui se dresse face à nous .

DSCF1578

La nébulosité de ce début de journée nous offre une vue impressionnante de cette fortification médiévale qui date du 14e S.

Nous arrivons à la douane ou nous faisons une heure de file pour la passer avec le quad sans aucun problèmes, mais ……….

Les vues panoramiques, terrestres et aquatiques sont d’une beauté incomparable .

DSCF1582

On trouve sur le rocher des macaques de Barbarre sans queues , qui font la grimace aux dauphins qui les narguent des eaux limpides.

La Main Street est le moment shopping de la journée .

Gibraltar est une juridiction libre de tva et la monnaie légale, est la livre gibraldienne qui est équivalente à la livre sterling.

De fait, nous constatons que le prix des parfums, bijoux, tabacs, liqueurs et autres, sont à des prix très intéressants! J’aurais pu opter pour un bijoux, mais je suis raisonnable et me contente d’un petit parfum !

Nous reprenons le quad pour faire le tour du rocher et atteindre la Pointe de l’Europe ………

En face de nous, le Maroc a 32 km ! Nous le verrons mieux sur la route du retour !

Nous admirons la mosquée construite en 1991 et le phare, haut de 49m.

…… Mais là, un combi de la police nous arrête, et nous explique, que les quads sont interdits sur le rocher ! Ce à notre plus grande surprise, car le matin , 4 policiers nous ont laissés passer sans problèmes !

La police, veut absolument nous escorter jusque la sortie, mais sympas, ils nous accordent une halte à la pompe ou le prix de l’essence est fort intéressant aussi !

DSCF1602

A la douane, c’est  » l’armée » qui nous attends ! Quatre ou cinq gradés, qui nous tournent autour, ( pour admirer le quad bien sûr ) et qui veulent absolument savoir à quelle heure nous sommes arrivés sur le rocher !

J’en connais, qui vont mal finir leur journée !

Nous quittons Gibraltar , contents de notre journée malgré tout, et nous dirigeons vers Tarifa ou nous avons laissé Pépère .

Le ciel c’est éclaircit, et nous pouvons dès lors, apercevoir très nettement le Maroc !

SUPERBE !

Nous nous renseignons sur les tarifs pour passer notre campement au mois de décembre, qui fait quand même 13m de long ! 250 euros aller et retour !

Nous voilà à Tarifa .

 

Pour admirer les kites surf qui volent au-dessus de nos têtes !

Direction Séville pour le prochain article !

Publicités

L ESPAGNE : PROVINCE DE CADIZ

Au revoir Capobino !

Nous partons, déçu par le temps, mais aussi par sa plage, on ne peut plus éclectique !Entre textiles, naturistes, échangistes et gays, on ne sait plus à quel saint se vouer ! Ou sein ……..

Direction Conil de la Frontera .

conil-de-la-frontera-10

Nous faisons une halte à Tarifa,

DSCF1486

pour la nuit sur un parking où les surfeurs s’envolent sur une mer décharnée par le mauvais temps et où les chevaux galopent après les vagues ! Quelle vue magnifique !

Les éoliennes nous accompagnent par centaines, tout au long du chemin.

DSCF1489

Arrivés à Conil, nous stationnons Pépère sur le parking municipal à l’extrême gauche face à la mer ou la police nous laisse tranquille: viva Espagna! Nous sommes près de la plage et du centre ville . Pratique, pour apprécier  les apéros, les petites boutiques et le charme des petites rues si bien fleuries.

C’est une région que Marnix a déjà visitée, il y a quelques années. Il m’emmène dans une charmante petite crique pour faire dorer notre peau, déjà bien bronzée !

Superbe plage, entourée de falaises de couleur rouge, son eau claire et limpide, et son sable jaune, rouge super fin. Le paradis !

Nous sommes passés du côté atlantique, et la mer se fait parfois plus agitée. Nous avançons dans la saison et la chaleur commence à se faire sentir . La bise, et l’eau fraîche son les bienvenues!

Entre nos » dorades », nous faisons des intermèdes, pour visiter la région!

Cadiz bien entendu !2012_12_26-130000_carte-cadiz

Cadiz, a l’air d’une île . n’importe où l’on va, on peut apercevoir des bribes des mer .

Nous apprécions sans compter cette ville lumineuse, parsemée de magnifique monuments.

Mais ce qui nous a le plus ébahi, c’est un arbre absolument magnifique, dans le Parque Genoves!

Nous en avons eu plein les yeux !

Prochaines  visites, Tarifa et détroit de Gibraltar. Quelques informations à glaner pour notre prochain voyage au Maroc fin de l’année.

A bientôt!

 

 

 

L ESPAGNE : LA COSTA DEL SOL

Pépère reprend du galon!

Après 4 semaines passées dans la nature et le calme, direction Torrémolinos, Marbella,  …….. On ira tous tous tous !!!!!!

La route pour y arriver, est toujours aussi sèche et aride . Et les serres de plastiques blancs, nous accompagnent pendant des kilomètres !

 

Petit à petit, le paysage se verdit et les villes que nous traversons deviennent plus grandes et plus touristiques.

Nous voilà arrêté sur la plage d Artola Capobino, toujours sur le parking …… advienne que pourra !

Cette plage borde le port de capobino et les dunes protégées d’artola , tout près de Marbella.

Magnifiques dunes embellies par une belle végétation colorée et surtout protégée par des kilomètres de pontons en bois qui permettent aux promeneurs de savourer le paysage et se déplacer sans trop de difficultés .

Le temps n’est pas très beau, à la plus grande surprise des espagnols qui n’en n’ont pas l’habitude !

De nouveau, le quad nous vient bien à point, et nous décidons de nous lancer dans les montagnes de la Serrania de Ronda .

Cette zone est située au NE de la province de Malaga et s’étend sur plus de 1500 km

300px-karte-pn-grazalema

Cette région , se caractérise d’abord par un relief accidenté.

Trois parcs naturels, une réserve naturelle, deux monuments naturels: le canyon des vautours

1577-p271_256

Le Pinsapo ( sapin d’espagne )

DSCF1485

Mais avant d’aborder la montagne, nous passons par San Pedro de Alcantara où les parcours de golfes jouxtent les luxueux hôtels,les belles villas et porches , Maseratis et autres richesses !

Nous sillonnons la montagne de lacets en lacets

pour arriver à Ronda, une des plus anciennes villes d’ Espagne située dans une vallée entourée de montagne d’altitude moyenne lui donnant un caractère magique !

Après une pause , nous continuons vers la zone des villages blancs appelés ainsi car les murs étaient blanchis à la chaud .Ce sont des grappes de maisons blanches en terrasses sur la montagne, qui offrent une vue originale et pittoresque !

Pour le retour, nous traversons les forêts de Pinsapar.

Des pins à n’en plus finir, des odeurs à vous couper le souffle, et l’impression qu’ un ours pourrait surgir à tout moment devant le quad !

DSCF1482

La tête dans les nuages ( + de 1000 m d ‘altitude ), le quad au bord du précipice, nous rentrons sous la pluie , le brouillard et le froid, mais tellement enthousiasmés par notre journée !

nous n’avons certainement pas tout vu de cette superbe région !

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas , ………, le lendemain nettoyage de Pépère !

Pfuuuut ! en plus le jour de la fête des Mères !