JUSTE UN PETIT COUCOU ….

…. pour le plaisir de vous résumer notre vie depuis notre sortie du Maroc.

Nous avons passé un mois et demi sur la Costa Del Sol; et oui , rien à voir avec l’authenticité du Maroc, ou tout est nature, liberté, simplicité, ici tout est superficiel, luxe, et excentricité. Mais en tant que nomades, nous avons la faculté d’adaptation et nous avons vite repris goût à la citadineté.

Nous avons trouvé refuge sur le terrain du restaurant « el rengo »  à la frontière de Mijas et de Fuengirola. Nous y avons passé des jours heureux en compagnie de junkies Irlandais. Pour 4 euros par jour eau et vidanges comprises, nous avons profité de la grande prairie au lieu de nous alignés avec les autres campingcaristes sur le terrain prévu à cet effet.

Fin mars, nous amorçons la remontée vers la Belgique. Le temps et le moral s’assombrissent au fur et à mesure des kilomètres …..

Mais le soleil revient dans nos cœurs quand les sourires de nos enfants et petits enfants ont irradiés leur visages lors d’une visite surprise.

Ce mois d’avril a été réservé  principalement à la famille que nous avons pu réunir toute entière pour la semaine de Pâques dans un grand gîte à Presgaux, que je vous conseille vivement pour la beauté des lieux et le confort du gîte. http://www.emiliere.be/

Une semaine riche en émotions et en occupations, ou nous avons profité pleinement de nos petits enfants.

Difficile de contenter toutes les personnes qui voulaient nous voir, mais nous avons fait notre possible et toutes nos soirées ont été occupées par de joyeuses retrouvailles! Nos estomacs auront du mal à s’en remettre !!

A l’heure ou je vous écrit, mon amoureux est sur le billard pour une légère intervention, et ce weekend nous faisons nos adieux à la famille pour reprendre la route lundi vers une autre facette de notre vie.

Nous allons retrouver tous nos amis du camping du village du bosc à octon

http://www.villagedubosc.net/

Superbe camping ou contre de menus travaux, nous pouvons profiter de son infrastructure et ce pendant toute la saison. Un vrai paradis, où nous aimons poser nos pénates et pépères !

Je vous donnerais quelques nouvelles durant notre séjour et si vous voulez connaitre cette magnifique région, je vous in vite à lire ou relire mes articles sur le lac salagou et environs .

A bientôt amis blogueurs !

 

 

http://www.conseillemoi.com/proposer_site.php

http://www.boosterblog.com

logo

QUELQUES CONSEILS POUR LES NOUVEAUX QUI VEULENT VOYAGER AU MAROC …..ET LES MOINS NOUVEAUX PEUT-ETRE….

AVANT LE DEPART

  • Peut-être prévoir des vêtements à donner surtout pour les femmes et les enfants. Attention de les donner à bon escient car la plupart du temps les vêtements sont revendus sur les souks !
  • Des gilets fluo pour les gardiens de parking qui vous acceptent la nuit. Les leurs sont tellement usagers que vous leur faites un grand plaisirs.
  • Des médicaments
  • Des gsm ou autres appareils téléphoniques que vous pourrez revendre
  • De l’argent liquide, car pas toujours d’appareils bancaires à dispositions

LA TRAVERSEE

  • Les billets : nous avons constaté que la plupart des gens prenaient leur billet chez, ce que nous avons fait nous aussi comme des moutons, pour la somme de 220 euros aller-retour pour le camping-car et la remorque. Apres coup, nous sommes allés nous renseigner dans une petite agence dans algeciras qui nous faisait le même billet pour 160 euros. Alors, à vous de voir !
  • Pour les grands convois, il y a moyen de faire demi-tour dans le bateau.

A L’ARRIVEE

  • Prenez le temps de vous poser, que ce soit à Tanger med ou Ceuta.

Surtout si vous arrivez en fin de journée, vous serez surpris par la circulation, la manière de rouler des marocains et à tout ce que l’on peut trouver sur la route fortuitement style enfants, ânes, charrettes ……

  • Il m’aura fallu presque 15 jours d’acclimatations tellement la différence de culture et de coutume est grande par rapport à l’Europe …… prenez patience, car après c’est du pur bonheur !

LES ACHATS

  • Vous serez tout de suite mis à contribution pour acheter les millions de belles choses qui s’offrent à vos yeux

Prenez le temps ! Vous verrez les mêmes dans toutes les villes du Maroc et vous aurez eu l’occasion de comparer les prix.

  • Bien sûr on marchande ! C’est de rigueur et c’est amusant aussi bien pour l’acheteur que le vendeur ! Et puis tant pis pour vous si vous ne le faites pas ! Vous paierez environ le double du prix !

Ma tactique : Je demande le prix et ensuite c’est moi qui fixe le prix à la moitié. Je peux augmenter un peu, mais vraiment peu alors. Si le vendeur n’est pas d’accord, tant pis, je vais plus loin, il y a les mêmes articles dans les autres boutiques, et au moins j’ai une idée du prix auquel je veux avoir mon article.

Faites tout ça calmement, avec le sourire, et sans éclat.

….. Et si vous faites l’effort de dire quelques mots en arabe, ils seront très contents !

  • Ayez une tenue correcte par respect pour eux !
  • Dans les campings, vous aurez l’occasion d’avoir des marchands ambulants, parfois très intéressants, mais méfier-vous des margoulins et préciser exactement le travail que vous voulez et le prix ! ( leds, pare-soleil, réparation …… )
  • Une bonne solution pour se faire une idée des prix, c’est d’aller dans une grande surface et de noter tout ce qui vous intéresse, surtout pour les fruits, légumes. Mais surtout n’achetez pas là, c’est beaucoup moins cher dans les souks ! D’ailleurs, ces grandes surfaces, sont quasi vides !
  • Pour l’alcool, et bien pas trop de problèmes. Vous en trouverez dans les Carrefour Market ou dans des boutiques …. Mais attention dans celle-ci de ne pas y aller certains jours de fêtes, car on ne vous en vendra pas …… !

LE GAZ, L’ESSENCE

  • Vous ne trouverez pas facilement du propane au Maroc, sauf dans certains camping plutôt dans le sud. Comptez plus ou moins 14 euros pour remplir votre bouteille.
  • Pour le butane, 4 euros pour remplir votre bouteille.
  • Vous trouverez le diesel à moins d’un euro.

COMMUNICATION

  • Nous avons opté pour une carte sim inwi, que j’ai mis dans la tablette. Euros la carte et 5 euros la recharge pour un mois avec 5 gigas.

Mais chacun trouvera son bonheur en fonction de ses besoins.

Toutefois, je pense que Maroc Telecom a une meilleure couverture sur le pays.

ROUTES

  • De manière générale, elles sont mauvaises.
  • Méfiez-vous des nids de poules et des ornières.
  • On roule à du 30km/h, juste ce qu’il faut pour profiter des magnifiques paysages !
  • Nous n’avons jamais pris l’autoroute.
  • Ne pas rouler de nuit.
  • Attention à tout ce qui peut se trouver sur la route. (animaux enfants, charrues, …..)

Voilà, j’espère avoir répondu à toutes vos éventuelles inquiétudes !

N’hésitez pas à me mettre des commentaires si vous avez d’autres questions.

QUAND A L’INSECURITE ? AUCUNE !

Nous y retournerons fin de l’année pour un voyage de 6 mois dans le sud marocain !

MAROC : LA FIN DU VOYAGE

A l’heure où je publie cet article, nous sommes en Espagne à Algeciras.

Nous avons quitté ce Maroc que nous avons tant aimé !

Nous nous sommes posés à Kénitra une dizaine de jours , non loin de Rabat.

Le nord du Maroc est ce qu’il est. Bien moins typique que tout ce que nous avons pu voir le long de notre voyage.

Mais ce qui est incroyable au Maroc, c’est que si vous restez plus de cinq jours au même endroit, vous vous sentez comme chez vous et vous êtes accueillis comme si vous aviez toujours été là !

Alors, je voudrais remercier tous les personnages, rencontres éphémères qui ont marqués nos cœurs !

Afid, le gardien du parking à Middelt qui nous a apporté son aide et son soutien

Abdou, reponsable du camping à Asfaou qui nous a enchantés par sa gentillesse et son sourire.

Assou et toute sa famille de Merzouga qui nous ont accueillis comme leur propre famille

Nanou et michel voisins et maintenant amis du camping Bakanou avec qui nous avons partagés fou rire et délicieux moments.

Moktar de Sidi Bibi, rencontre très éphémère, mais personnage  attachant et sympathique qui nous a fait gouter de merveilleux poissons.

Adama, notre boulanger ambulant de Essaouira, personnage haut en couleur et authentique.

Et pour finir Afida, femme courageuse et célibataire qui travaille 15h00 par jour pour joindre les deux bouts à Kenitra.

Merci à tous d’avoir fait partie de nos vies pendant un moment. Vous nous avez apporté votre amitié, voire plus, des relations courtes mais sincères.

Merci à ce pays pour ces paysages fantastiques et diversifiés !

Nous reviendrons, ça c’est sûr, pour en découvrir encore plus ! Comment ne pas revenir …..

Jamais, nous n’avons eu de sentiment d’insécurité, de peur. Un peu de temps pour s’adapter, et le tour est joué, nous sommes chez nous !

Un voyage que nous ne regrettons pas, qui nous a apporté beaucoup de sérénité, et peut-être une autre manière de voir les choses.

Voilà, une page se tourne, nous allons rester dans le sud de l’Espagne jusque mi-mars, pour regagner la Belgique pour retrouver les nôtres avec bonheur !

Et pour début mai, nous reprenons notre saison au camping du « village du Bosc » à Octon près du lac Salagou.

Je vous ferais un coucou de temps en temps, mais comme je vous ai déjà parlé de ces régions, je serais moins présente sur le net.

Mes articles vont me manquer,…… , vous aller me manquer amis blogueurs !

Mais quoiqu’il en soit, à bientôt amis blogueurs !

LE MAROC : LES CASCADES D’OUZOUD, LAC DE BIN EL OUIDANE

Après l’agitation de Marrakech , nous retrouvons le calme des montagnes de l’Atlas, ….mais aussi la neige et le froid !

Presque 20 degrés de différence, en un jour ! Brrrrr !

Par contre, les paysages redeviennent enchanteurs, et nous nous délectons de toute cette beauté.

En pleine tempête de neige, nous nous arrêtons  au camping « Zebra » à Ouzoud, tenus par des Hollandais.

Je ne sais pas si c’est le temps qui fait ça, mais nous avons plus l’impression d’être en Suisse dans un refuge de montagne qu’au Maroc !

Tout y est ! Décors en bois, poêle à bois bien fumant, des familles en tenues hivernale en train de se réchauffer avec du thé fumant, et le patron blond comme les blés et tout bazanné !

Dépaysement total !

Malheureusement, le camping est un peu cher pour notre bourse ( mais il en vaut la peine ; les douches sont absolument magnifiques ) nous n,y restons qu’une nuit, le temps que la tempête se calme .

Le lendemain, le soleil est revenu mais les températures sont toujours fort basses.

Qu’à cela ne tienne, direction les cascades , qui nous en mettent plein la vue !

Étonnantes chutes d’eau qui dévalent de 110 m  de hauteur. Un escalier descend dans le fond , que nous ne prenons pas, car mes genoux opérés ne le supportent pas.

Mais la vue est tout simplement magnifique !

Je vous laisse admirer.

Nous reprenons notre route pour nous diriger vers Rabat, dernière étape de notre voyage avant notre sortie du Maroc à Tanger.

Et là, après quelques kilomètres et au détour d’un virage, sans s’annoncer, une vue qui nous coupe le souffle sur le lac de Bin-el-Ouidane dont personne ne nous avait encore parler !

Les couleurs sur ce lac sont époustouflantes et changeante, telle belles que nous décidons de nous poser pour la nuit le long de lac, seul au milieu d’une nature de carte postale.

Frissons garantits !

Ce lac de retenue de 3735 ha avec un barrage ambitieux, le plus grand du Maroc, a permis de développer considérablement les cultures dans la région.Il fournit en énergie une grande partie du centre du Maroc.

A présent, direction Rabat et Préparation psychologique pour notre sortie qui se rapproche à grand pas .

A bientôt amis blogueurs !

 

 

LE MAROC : MARRAKECH

Mes premières impressions de Marrakech, sont animées, bruyantes, agressives, …..

Heureusement, nous trouvons place pour notre convoi dans la banlieue de Marrakech sur la route de Casablanca, dans le camping « le ferdaous » ( 5 euros/jour) immense mais propre et avec tous les services sur sol stabilisé.

En tout cas, une chose est sûre, il y a de quoi visiter à Marrakech !

Et qu’on aime ou pas, c’est une ville incontournable quand on vient au Maroc.

Nous sélectionnons nos visites, et commençons par le palais de la Bahia !

Cette riche demeure de 1880 compte 166 salles au total. Il fallut 6000 artisans et ouvrier pour édifier ce palais !

Son nom signifie « merveilleux, jolie » et c’était également le surnom de la favorite du Vizir qui possédait quand même 4 épouses et 24 concubines !

Alors, juste pour le plaisir des yeux comme on dit ici.

dscf3941

Le lendemain, nous avons choisi, les tombeaux Saadiens.

Ce jardin cimetière, fait partie de la mosquée El Mansour. Ces tombaux, ne furent découvert qu’en 2017 et abritent les tombes d’une dynastie du XIIIe siècle !

dscf3961

Un véritable havre de paix dans la ville si bruyante .

Et bien entendu, l’inévitable place Jemaa-el-Fna ! Son nom, signifierait, « assemblée des morts »car à l’époque, on y exécutait les criminels pour ensuite exhiber leurs têtes en guise d’exemple .

Pendant la journée, il ne s’y passe pas grand chose à part quelques vendeurs de jus d’oranges.

dscf3986

L’occasion par contre d’aller flâner dans les souks et d’avoir le plaisir de s’y perdre.

dscf3988

Un vrai labyrinthe, ……dont on sort toujours

Au soir, la place regorge de monde . Les marocains viennent s’y déstressés après leur journéetravail….enfin si on veut, car la place s’agite au fur et à mesure que le ciel s’assombrit.

Les artistes, jongleurs, danseurs, musiciens prennent leur place entre les femmes qui vous font les « mains d’ors » ( henné ).

Les aubettes de grillades se montent et ont chacune leur numéro. Impossible de se décider ou aller tellement les vendeurs sont agressifs et harcelants ! Pour finir nous avons manger dans notre Flat à roulettes, au calme !

dscf4002

Mais le plus beau, reste  à venir ! Les jardins Majorelle !

Créé par le peintre orientaliste Français (1886-1962) , ce jardin est une vraie oeuvre d’art composées de plantes exotiques et d’espèces rares qu’il rapporte de ses voyages dans le monde entier.

On s’en prends plein les yeux de ces plantes, les unes plus belles et plus extravagantes que les autres.

Je vous laisse admirer !

Un mémorial y est également érigé en souvenir du couturier Français Yves Saint Laurent qui créa la fondation Jardin Majorelle.

Nous en avons également profiter pour faire les entretiens de Pépère et du quad.

Nous allons repartir tranquille, pour une de nos dernières visites avant de quitter ce Maroc si cher à mon cœur maintenant !

A bientôt amis blogueurs !

LE MAROC : ESSAOUIRA, SON PORT, SA PLAGE, ET SA MEDINA .

Trop envie de vous parler d’Essaouira !

dscf3914

C’est pour moi une des plus belles villes que nous avons traversées et qui m’a donné le vague à l’âme rien que de penser à devoir  quitter ce magnifique Maroc dans un mois.

Nous avons commencé par la médina, pour y acheter la fameuse huile d’argan ….

Nous suivons les conseils du  » guide du routard  » et nous rendons chez « Makki »

Quel bonheur d’avoir été là !

Nous y avons passé la matinée à écouter avec délice les explications d’un des 5 frères qui a repris l’herboristerie du Papa avec beaucoup de passion !

Des colorants, aux épices, aux parfums, jusqu’à l’huile d’argan, nous sommes subjugués par toutes ses explications !

Nous comprenons du coup pourquoi les bergers mènent leur biquettes aux arganiers pour en manger les fruits.

L’arganier est un arbre si fragile qu’il est impossible de lui secouer les branches pour en faire tomber les fruits. du coup, c’est les biquettes qui les mangent, les ruminent et en régurgitent les noyaux qui sont ensuite broyés !

La couleur pourpre caractéristique à Essaouira était à l’origine des coquillages broyés . Mais cela prenait extrêmement de temps et maintenant il s’agit d’extrait minéral.

…. et bien d’autres choses encore, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir sur place ……..

La médina quant à elle regorge de sympathiques artisans. Il est agréable de flâner dans ces ruelles colorées et magnifiées par le soleil.

 

Une jolie rencontre avec Adama, personnage typique et incontournable de la médina .

Un vendeur de pain imparable qui vous fait acheter le double de ce que vous avez besoin ! Mais comme il est bon !

dscf3904

après la médina le port avec une vue magnifique sur les remparts !

Ventes de poisson à manger sur place, mais attention aux prix !

On a préférer acheter du poisson directement aux pêcheurs, et voici le résultats pour à peine 30 euros !

Nous avons bien pu profiter de la magnifique plage de sable fin, car pas de « taros » nom berbère de vent qui souffle de la mer sur les côtes.

 

En face de nous nous admirons l’île de mogador à 1 km de la plage. N,y-a-t-il pas eu une série télévisée « Les gens de Mogador »?

C’est également un spot de surf renommé, et nous avons pu y apercevoir « Boujma Guilloul » sacré champion de l’AWT en 2016.

Bref, Essaouira a tout pour plaire, je m’y verrais bien y vivre ……..

A bientôt amis blogeurs !

 

LE MAROC : AGADIR VILLE NOUVELLE ET SES ENVIRONS

Lors de mon dernier article, je vous ai quitté en vous souhaitant un joyeux Noel , et je vous retrouve pour mon plus grand plaisir à vous souhaiter une excellente année 2017 !

Que vos rêves soient grandioses, mais surtout donnez  vous les moyens pour les réaliser !

Quant à moi je ne souhaite rien de plus pour 2017 que ce que 2016 m’a déjà apporté.

Continuer notre chemin sur la route à voyager, nous ouvrir aux peuples et aux cultures et

apprécier tout ce qui nous entoure!

Notre vie est telle que nous l’avons voulue et nous remercions Dieu, Allah ou Bouddha de nous permettre de la vivre!

Nous avons donc décidé de passer les fêtes dans la région d’Agadir, et de nous poser pour une quinzaine de jours.

Notre première rencontre, est pour l’océan. Je ne suis pas une grande fan de prime abord, je préfère la méditerranée, mais je dois bien avouer que se retrouver à Noël avec 25 degrés, la vue de cette mer qui se déchaîne et le bruit des rouleaux qui nous assourdissent les oreilles n’est pas pour me déplaire.

Regarder le coucher de soleil avec son amoureux

dscf3747

Faire la course avec les chiens errants qui s’en donne à coeur joie après le quad

dscf3783

Admirer les bateaux de pêche qui jouent à cache-cache avec les vagues

dscf3831

Et le pêcheur qui scrute l’horizon en attendant son poisson ….

Découvrir le bord de mer avec ses habitations troglodytiques

Si c’est pas du pur bonheur !

A côté de toute cette beauté, la ville d’Agadir nous ramène à la réalité.

C’est une ville sans grand intérêt comme il en existe bien d’autres en Europe.

Elle me fait d’ailleurs un peu penser à Nice ou Canne.

Elle ne doit son charme qu’à sa croisette bordée de palmiers, sa marina, et ses 6 km de plage de sable fin.

Son souk vaut la peine d’être visité, même si il est ultramoderne par rapport à d’autres, mais surtout beaucoup plus cher ! Touristes obligent !

dscf3812

Nous préférons de loin notre visite de la réserve de l’oued Massa.

Cet endroit est absolument merveilleux et calme et s’étend sur 1200 ha.

dscf3757

Il y abrite principalement des oiseaux.

A cette époque de l’année, nous n’avons pas pu en voir beaucoup. Notre guide nous explique que les meilleurs mois pour les observer, sont mars/avril et octobre/novembre, à l’époque des migrations. Mais très gentiment, il nous prête ses jumelles et nous avons quand même pu admirer quelques espèces.

dscf3767

Il nous explique également les diverses plantes, dont la salicorne et une autre plante dont j’ai oublié le nom, mais dont les tiges très dures permettent d’en faire des tapis.

dscf3761

 

Une petite promenade de 3km le long de l’embouchure, nous fait le plus grand bien.

Le soleil étincelle et fait briller la rivière de mille feux!

dscf3781

Les fêtes quand à elles se passent très calmement et avec un pensée nostalgique pour nos familles. Heureusement, les moyens de communications actuels nous permettent de rester facilement en contact.

Nous fêtons Noël au camping Bakanou à Tifnit ou les patrons nous ont agréablement invités pour un repas communs. Le nouvel an, se passe sur la plage en amoureux et un petit picnic!

dscf3792

Demain, nous reprenons la route pour Essaouira, Marrakech, et les cascades d’ouzoud!

A bientôt amis bloggeurs!

LE MAROC : TAROUDANT LA PETITE MARRAKECH

Taroudant nous amène aux portes de ses remparts et en pleine fête, ………, vous savez, celle du prophète Mahomed, celui qui est mort et né le même jour……

Un camping parking, très propre et très grand, pour la modique somme de 3 euros.

L’un des principaux atouts touristiques de Taroudant, sont ses remparts crénelés .

Ses souks et sa petite médina, donne à cette ville une énergie pittoresque.

Nous prenons d’ailleurs plaisir à y boire un jus d’orange frais !

Et comme la fête bas son plein, nous nous retrouvons coincés dans une énergie débordante

ou les marchands crient au plus fort de leur poumons pour vendre leurs articles, et les enfants, misent leur dirham pour savoir dans quelle porte le hamster va entrer.

Les odeurs de mais grillés, d’encens brûlés, de confiserie, et bien d’autres encore viennent chatouillés nos narines.

Une fois la fête terminée, nous nous rendons dans la palmeraie de Tioute qui comprend quelques 20 000 palmiers .

De cette palmeraie, nous retournons à Taroudant à environ 35 km de là via des hectares d’arganiers , picorés par chèvres qui en adorent leurs fruits.

Le berger récalcitrant au départ à ce que l’on prennent des photos, finit par nous y autoriser. je lui vole une photo de dos, car dans ce pays il est très difficile de photographier les personnes !

20161215_140538

Après 3 nuits nous quittons Taroudant pour Agadir.

Nous nous poserons dans la région pour y passer les fêtes. Nos premières fêtes sans notre famille !

D’ors et déjà un très Joyeux Noël à tous ceux qui me font l’honneur et la gentillesse de me suivre!

A bientôt amis blogueurs !

 

OUARZAZATE ET SES ENVIRONS

Tout d’abord, je voulais vous faire part du parcours que nous avons déjà fait et très joliment et gentiment réalisé par la fille de Marnix, Laurence.

Pas mal non !

Comme vous le voyez,je suis un peu en retard dans la publication de mes articles, mais je fais de mon mieux en fonction des bonnes ou mauvaises connexions que je rencontre.

Plutôt que de nous arrêter à ouarzazate ,  nous préférons nous poser dans un petit village « Skoura » à 40 km de là . c’est le début de la vallée du Dades  en venant de ouarzazate .

Pour une fois, pas très content de notre lieux de villegiature ,le camping Admiril,  plutôt un grand parking, ou nous sommes surtout harcelé , par la mendicité !

Nous avons avant cela, traversé la vallée du Dades et la vallée des Roses.

La vallée du Dades fera l’objet d’ un autre article .

La vallée des Roses, est l’une des plus belle du sud marocain .

Moins touristique, elle nous offre tout au long de la route des paysages avec des dégradés d’ocres, de rouges, et de roses.

Nous rencontrons,d’immenses montagnes aux reflets ondulés, qui me font penser à de grands coquillages!

On y cultivent bien entendu des Roses,  qui ne fleurissent que de mai à avril. un millier de tonnes par an !

Si nous n’avons pas vu les roses, nous avons bien vu les boutiques qui tout au long de la route arborent les produits cosmétiques ou autre à base de roses !

N’hésitez pas à consulter ce blog pour en savoir plus http://doucevallee.unblog.fr/

Un petit tour à ouarzazate s’impose.

Cette ville, se trouve sur un plateau à 1160m d’altitude et tire surtout ses revenus de l’activité cinématographique.


A part cela, pas grand chose à en dire.

Elle semble plutôt moderne et propre, voir même luxueuse, car à ses abords, le golf de ouarzazate et ses alentours,  nous permet d’apprécier de splendides demeures tirées d’un grand film de cinéma !

Par contre, voici une petite anecdote !

Nous allions aussi à ouarzazate pour trouver la supérette renseignée par le guide du routard comme vendant de l’alcool .

Et oui, nous sommes epicuriens, et aimons le bon vin !

Mais nous nous trouvons devant une porte fermée,  et la supérette d’à cote nous explique que c’est jour de la fête d’un certain prophète Mahomet,  né et mort le même jour, et que donc la vente d’alcool est interdite .

OK.

Je m’avance dans le magasin pour y faire quelques achats et oh surprise !, je me retrouve au fond devant une grande porte beante, derrière laquelle se trouve tous les alcools !

Mwouais , grrrrrrrrrr !

Je retourne chez le responsable qui dans un premier temps reste sur sa position .

Mais c’est sans compter sur mon addiction à l’ alcool ……. hihi !

Après une heure de palabres ,  autorisations par SMS des grands patrons ,  et photocopies de nos cartes d’identités, nous repartons avec le coffre du quad rempli !

Ouf, car la fête durait 3 jours …… !

Bon, nous voilà fin prêt pour reprendre notre route, direction Agadir avec arrêt à Taroudant.

A bientôt amis blogeurs !

LES GORGES DU TODGHA

Après avoir quitté les dunes de Merzouga,

dscf3482

profité des derniers rayons de soleil,

et relooké Pépère à la marocaine,

dscf3472

nous parcourons joyeusement les kilomètres qui nous séparent de Tineghir et des Gorges de Todgha ( prononcé todra ) .

dscf3494

Un minuscule camping paradis, nous accueille,  » le camping Atlas « , sous les palmiers, et entre les falaises des Gorges!

Nous sommes dans le haut Atlas, et ces gorges, sont impressionnante par l’étroite ouverture qui existe entre les deux falaises !

Elles ont fait l’objet de certaines scènes de film, comme le plus connu,  » Laurence d’Arabie »

Notre balade en quad le long des gorges, nous amène jusqu’au village de Tamtatouchte, perdu à 1800m d’altitude et qui a vu son hébergement croître depuis que la route est goudronnée

Mais ne vous y trompés pas, celle-ci reste malgré tout en mauvais état et est parfois difficile à emprunter pour une simple voiture.

Après un pic-nic improvisé devant l’immensité,retour au camping.

Le froid nous tenaille,; les falaises et les palmiers nous cache du soleil ; et nous reprenons la route dès le lendemain matin, direction  » la vallée du Dades  »

A bientôt amis bloggueurs !